© 2017 by CORSICA JEEPER'S

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Google Clean

HISTOIRE DE LA JEEP

La Jeep Willys MB

 

En 1940, l'armée américaine décide de se doter d'un véhicule léger de reconnaissance.

Elle fait appel à l'entreprise American Bantam Car Company située en Pennsylvanie (USA). Les industries Willys et Ford participent également à la fabrication de prototypes, chacun de leur côté.

Le modèle retenu en octobre 1941 par l'armée américaine est celui produit par l'entreprise Willys et dénommé MB.

Mais une fois les Etats-Unis entrés en guerre après l'épisode de Pearl Harbor en décembre 1941, l'Armée souhaite être alimentée en véhicules de reconnaissance par au moins deux fournisseurs différents : elle choisit Ford, qui produit le même véhicule fabriqué par Willys mais dénommé cette-fois ci par GPW.

Très rapidemment, ce petit véhicule de reconnaissance est surnommé "Jeep". L'origine de ce surnom proviendrait de la contraction orale des lettres GP (pour "General Purpose" : Rôle Multiple) qui devient "Jeep".

Rapide et pratique, ce véhicule devient effectivement la "voiture à tout faire" de l'armée américaine. Ainsi peut-on voir des Jeep ambulances, transports de troupes, de commandement, etc...Utilisée par une grande majorité des armées dans le monde après la Seconde Guerre mondiale, la Jeep est un des symboles de ce conflit international mais surtout de liberté!

Juin 1944 - 2014 : Le 70ème anniversaire du Jour-J débarquement en Normandie

 

Le 6 juin 1944, les 80 kms de côtes Normandes se préparent à subir la plus grande attaque aéronavale de tous les temps.

Ce jour là, ce sont 8 divisions qui prennent part au débarquement (5 sur les plages et 3 dans les airs), totalisant près de 200 000 hommes avec les renforts.

La logistique représente : 5 000 embarcations d’assaut, 1 300 navires marchands, 1 200 bateaux de guerre, 11000 avions (dont 3500 chasseurs et 5000 bombardiers) , 20 000 véhicules (des jeeps aux chars).

Les premières Jeep civiles!

 

La Willys CJ2A Universal 1945-1949

La CJ2A est la première "Jeep civile" de Willys produite en grande série.

Elle est la version civile de la Willys MB de la 2 ème guerre mondiale, qui avait eut entre temps connu deux évolutions civiles, les Willys CJ1 et CJ2. La CJ2A reçoit une nouvelle calandre à sept fentes au lieu de neuf et des phares extérieurs, l’inscription Willys sur la baie de pare-brise, sur les deux cotés du capot et sur le hayon arrière. Ce hayon imposa le déplacement de la roue de secours en position latéral arrière droite.

Pour sa transmission, on lui offre un pont arrière plus résistant.

Elle fût prévue dès sa commercialisation pour être équipée de différents outillages, pour l’agriculture, travaux divers, bref pour être la plus universelle possible.

Elle sera remplacée par la Willys CJ3A à partir de 1948.

Jeep CJ-5 : 1955-83

 

En 1955, Kaiser présenta la CJ-5, inspirée du modèle M-38A1 de la guerre de Corée de 1951 avec ses ailes avant arrondies. Elle était légèrement plus grande que la CJ-3B en raison d'un empattement et d'une longueur totale accrus. Des améliorations apportées au moteur, aux essieux, à la transmission et au confort des sièges firent de la CJ-5 un véhicule idéal pour répondre à l'intérêt croissant du public pour les tout-terrains. La Jeep CJ-5 présentait des lignes plus douces, avec notamment des contours de carrosserie arrondis.  Elle était dotée d'un empattement de 2057 mm et plus de 600 000 véhicules furent produits en 30 ans. 

Jeep CJ-7 : 1976-86

 

En 1976, AMC dévoila la CJ-7, la première Jeep en 20 ans à adopter un nouveau design. La CJ-7 avait un empattement légèrement plus long que la CJ-5 afin de dégager un espace pour la transmission automatique. Pour la première fois, la CJ-7 proposait en option un toit en plastique moulé et des portes en acier. La CJ-7 (empattement de 2375 mm) et la CJ-5 (empattement de 2121 mm) ont été fabriquées jusqu'en 1983, jusqu'à ce que la demande pour la CJ-7 ne laissa pas d'autre choix à AMC que d'abandonner la CJ-5 au terme de 30 années de production.

Jeep CJ-7 : 1976-86

 

En 1976, AMC dévoila la CJ-7, la première Jeep en 20 ans à adopter un nouveau design. La CJ-7 avait un empattement légèrement plus long que la CJ-5 afin de dégager un espace pour la transmission automatique. Pour la première fois, la CJ-7 proposait en option un toit en plastique moulé et des portes en acier. La CJ-7 (empattement de 2375 mm) et la CJ-5 (empattement de 2121 mm) ont été fabriquées jusqu'en 1983, jusqu'à ce que la demande pour la CJ-7 ne laissa pas d'autre choix à AMC que d'abandonner la CJ-5 au terme de 30 années de production.

Jeep WRANGLER YJ: 1976-96

 

Chrysler présente dès 1987 la remplaçante de la CJ7, dorénavant  la Jeep que tout le monde attend s'appellera Wrangler ou YJ pour le marché canadien. Le nouveau modèle qui reprend la forme générale de la CJ7 adopte une cinématique moderne héritée du Cherokee, le tout repose sur un nouveau châssis surbaissée suspendu par quatre ressorts à lames, mais toutefois les anciennes motorisations de la CJ7 sont reprisent, le 4 cylindres 2.5 L 150 TBI commun avec le Cherokee et le 6 cylindres 4.2 L héritage de la CJ7. Cette nouvelle Jeep à donc tout pour respecter les désirs des possesseurs de Jeep mis à part peut être ces phares rectangulaires qui pour faire plus moderne n'entre pas dans les désirs des clients. Malgré tout la nouvelle YJ Wrangler connaît un énorme succès. Comme il est de coutume, plusieurs packages et finitions seront proposé aux futurs propriétaires d'une Jeep Wrangler.

L'année 1991 marque enfin l'arrivage dans la gamme Wrangler du moteur 6 cylindres 4.0 Litres HO, motorisation exclusive du nouveau package "Renegade ".

Le moteur 4 cylindres 2L5 est reconduit et profite de l'injection multi-points. En 1992, normes de sécurité oblige, un nouvel arceau de sécurité offrant une meilleure protection des passager arrière est installé dans la Wrangler, le constructeur rajoute également un essuie-vitre sur le hayon du hard top. La réapparition de la finition limited est aussi du programme. Ce modèle poursuit sa carrière toujours avec un énorme succès jusqu'à la fin de sa fabrication en 1996.

Jeep WRANGLER TJ: 1997-2006

La Jeep Wrangler TJ est commercialisé en 1997, c'est un véritable succès, ce nouveau modèle correspond aux attentes de la clientèle. Elle reprend les codes Jeep, en particulier les optiques de phares rond et enfin elle se modernise, les ressorts à lames de la génération précédente laisse place à une suspensions à ressorts hélicoïdaux. Pour les motorisations, le constructeur conserve les anciens moteurs. De nombreuses séries limitées seront également proposé. En 2001 60 th anniversary, en 2002 Freedom édition et Apex édition pour les USA et le Canada , Twin Spirit pour la France à 135 exemplaires et Grizzly pour la Grande Bretagne. Et quelques concept pour les salons: en 1997 Rescue et le Tabasco, en 2002 Tomb Raider et Mountain Bike.

A partir de 2003, la Jeep Wrangler TJ évolue doucement, à l'extérieur, mise à part les jantes pas d'évolutions, pour l' intérieur, de nouveaux sièges, les principales modifications sont l'adoption d'un nouveau moteur 4 cylindres 2.4  litres de provenance Chrysler, moteur qui était proposé depuis 2002 sur le Cherokee KJ. Le moteur 242 CID 4.O L H.O retouché par Chrysler est toujours le moteur optionnel. Un complément de gamme est proposé, la Jeep Wrangler Rubicon aux capacités de franchissement démultiplié uniquement avec le moteur 242 CID 4.O L H.O. Également à partir de 2003, la Wrangler s'allonge dans une nouvelle gamme TJ Wrangler Unlimited. Quelques séries limitées seront proposées, 2003 Apex édition pour les USA et le Canada, Tomb Raider, proposé à 1000 exemplaires pour les USA, Sport TR2, édition limité à 75 exemplaires pour la Grande Bretagne. En 2004, Edition Willys, limité à 1000 exemplaires pour les USA, Colombia édition et Golden Eagle édition pour les USA et le Canada, Version Extreme Sport, édition limité pour la France. En 2005 Rocky Mountain Edition. En 2006 série limitée 65 th anniversary.